fbpx
Aller au contenu

Origine: Évolution

Par ou commencer?

L’évolution est un concept bi-directionnel: Il représente à la fois notre progression et nos racines. C’est un continuum, qui dicte l’adaptation des êtres vivants à leur environnement, mais aussi comment ce dernier façonne ces mêmes êtres. L’évolution est à la fois ce qui fait d’une espèce ce qu’elle est, et comment cette dernière s’adapte au changement. Comprendre l’évolution est fondamentale, car cette compréhension nous permet de solutionner plusieurs problématiques qui nous impactent.

En Biologie et en Anthropologie, l’évolution représente le changement de traits hérité de génération en génération, et qui se normalise ou disparaissent entre ces dernière, soit par sélection naturelle ou par dérive génétique. En Psychologie du développement, l’évolution représente plutôt le changement, volontairement initié ou subit, et l’adaptation qui s’en suit pour consolider ce même changement. Origine, notre nouveau studio d’entraînement, est le fruit de ces deux définitions.

Nous avons pris la décision, Marie-Clotilde Caron et moi, de fonder le Studio dans un but précisse consacrer entièrement à l’optimisation du corps humain, tant pour les athlètes que pour les non-athlètes, avec une forme d’entraînement qui a comme prémisse de base de se conformer et de respecter le schéma bio-mécanique et physiologique tracé par l’évolution humaine. Cet objectif est né d’un manque de réponse du système établit dans l’industrie, tant en entraînement qu’en réadaptation, et pour lequel il nous était important de comprendre. Pour comprendre, il nous a fallu desserrer les doigts et lâcher prise face à plusieurs croyances bien implantées dans nos âmes de kinésiologues, et ce depuis nos premiers pas dans un centre d’entraînement.

Notre cheminement en a fait sourciller plusieurs (Euphémisme!), collègues et amis, et je voulais trouver un moyen d’expliquer le changement radical dans nos méthodes d’entraînement et d’approche à l’encadrement des habitudes de vie. Je souhaitais trouver le bon vecteur pour partager ces connaissances primordiales que nous avons acquise au cours de ce cheminement (qui n’en est qu’à ses début, soyez-en sûr!),  et faire connaître davantage à nos membres, nos collègues, et à la population générale, cette nouvelle approche que nous adoptons maintenant depuis 3 ans et qui a changé nos carrières d’entraîneurs et nos vies. Ce Blog sera ce vecteur. Il nous permettra de partager notre enthousiasme ainsi que nos connaissances sur ce qui fait de Origine ce qu’il est aujourd’hui: Un Studio d’entraînement fonctionnel, certes, mais également un studio de santé à approche intégrative et holistique, axé sur le respect de l’évolution humaine, d’où le nom du Studio.

Il m’a fallu un moment pour déterminer par où commencer. Quel serait l’angle idéal pour le premier article de ce blog, l’angle qui paverait la voie aux articles suivants et à l’information qui nous est chère et que nous souhaitons partager. Ce blog s’adresse à nos membres actuels et futurs, afin de faciliter nos enseignements et nos interventions en Studio, mais aussi au public général afin d’éveiller les consciences sur les options disponibles en termes d’entraînement de prévention, de réadaptation et de performance. Il s’adresse  également à nos collègues kinésiologues et entraîneurs, de même qu’aux différents thérapeutes sportifs et médecins,  afin de participer à la grande discussion collective sur les meilleures pratiques pour l’atteinte d’une santé optimale.

Il nous permettra de muser et de partager sur l’optimisation du corps humain, vu à travers ce que nous appelons les 7 piliers sur lesquels reposent le fonctionnement de ce dernier: Le Mouvement, la Nutrition, l’Hydratation, La Lumière et l’Effet Photo-électrique, le Froid et la Thermo-régulation, la Biologie Circadienne et la Psychologie du changement. En d’autres termes, ce blog abordera les fondements de la santé et de la performance, en rapport aux stimuli environnementaux auxquels l’Humain est sujet, et comment l’évolution nous a conditionné à en tirer parti ou à y répondre. Mais par où commencer? 

Simple, mais compliqué

Avez-vous entendu l’expression suivante:

“L’entraînement est 50%, la nutrition est 50%, mais les deux ensemble représentent 150% des résultats!” (Certains vous diront plutôt que c’est 20/80…mais bref!)

Personnellement, j’ai tellement utilisé cette phrase au cours des mes  20 ans de carrière de coach, qu’aujourd’hui je me vomis toujours un brin en bouche quand je l’entend. Mais à l’époque, et jusqu’à il y a 3 ans, ça traduisait l’état de mes connaissances, et surtout l’état de mon interprétation de la science disponible en biomécanique et en physiologie de l’effort. À sa plus simple expression, ça se résumait comme suit:

Squat et Huiles de poissons. That simple!

C’était la clé: La force, ou plutôt l’entraînement en résistance, ainsi que la bonne nutrition. Développer de la force et du volume sous une fine périodisation, et une alimentation contrôlée, remplis d’aliment anti-inflammatoire, pour récupérer de la raclée d’un entraînement de force punitif à souhait.

J’avais publié cette phrase (image ci-haut), emprunté d’un blogue sur la force, qui lui aussi l’avait emprunté d’un autre. C’était ma vision de la chose et c’était mon marketing de l’époque en tant que coach. Et dieu sait que je n’étais pas le seul. La solution Fitness reposait, selon mes vues, entièrement sur le Strenght and Conditionning, et la nutrition:

Vieux? Il faut travailler à rebâtir la force et la stimuler pour la conserver. Ça serait également sage d’inclure des huiles de poisson pour la santé cardio-vasculaire et la prévention.

Blessé? Les muscles responsables de la blessure manquaient probablement de force! On ajoutera de l’huile de poisson pour diminuer l’inflammation

Blessure d’usure? Les muscles concernés manquent surement de force pour que la tâche d’endurance représente un plus petit pourcentage d’effort! On ajoutera aussi des huiles de poisson en capsules pour diminuer l’inflammation.

Perte de poids? On doit bâtir la force pour prendre de la masse musculaire et augmenter le métabolisme. On ajoutera les huiles de poissons en capsules pour augmenter la sensibilité à l’insuline. On coupera probablement les glucides également.

J’exagère, je sais! Mais pas tant.

Aujourd’hui, après avoir essuyé deux déchirures méniscales pour lesquelles personne n’arrivait à offrir de solution valable, et après avoir fait l’aller-retour d’une prise de poids et d’une baisse de performances marquées qui ne peuvent être expliqués seulement par une diminution de régime d’entraînement, je peux vous assurer que ma vision de la santé a évoluée et est beaucoup plus nuancée, intégrative, et holistique. Aujourd’hui, ma publication Facebook ressemblerait davantage à ceci:

Vision intégrative et holistique

Le terme “Holistique” vient du grec  “Holos” qui veut dire “entier”, et qui attribue à un système, l’observation faite par le philosophe Aristotle que “Le Tout est supérieur à la somme de ses parties”. Lorsqu’on applique ce terme à l’alimentation ou la santé, on entend une approche intuitive ou toutes les composantes de la santé d’une personne sont considérées.

L’approche de santé intégrative, quant à elle, réfère au courant d’ouverture de la Médecine moderne face à l’efficacité de méthodes alternatives et complémentaires (comme l’Acuponcture ou l’Ostéopathie), qui leur reconnait de plus en plus une efficacité complémentaire alors qu’elle les a longtemps considéré comme des compétiteurs peu fiables.

Une approche intégrative et holistique à la santé et à la performance représente donc une prise en considération des différentes facettes qui influencent ces dernières. Elle doit considérer les composantes classiques de l’entraînement et de la nutrition, mais aussi celles qui permettent à l’entraînement et la nutrition de réaliser leur magie. Il serait difficile de renforcer le système cardio-pulmonaire avec l’exercice si la musculature demeure constamment déshydratée ou inflammée, ou si l’équilibre des tensions musculaires empêche l’ossature de bouger comme elle le devrait. Les douleurs récurrentes qui en résulteraient  rendrait contre productif le seul processus de l’entraînement. Il est également peu productif de compter les calories ou d’adopter une alimentation cétogène si des composantes de la respiration cellulaires comme le Cycle de Krebs ou la chaîne de transport d’électrons tournent au ralenti.

“Toute est dans toute”, comme on dit.

L’exercice et la nutrition ne sont donc pas les seuls acteurs à tenir un rôle dans l’approche holistique. Les entraîneurs, nutritionnistes et autres intervenants les plus aguerris mettent une emphase égale sur d’autres aspects comme les habitudes d’hydratation et de sommeil. Et avec raison, car ces deux variables participent largement au bon déroulement de l’entraînement et de la digestion, de même qu’à la récupération post entraînement et la répartition des nutriments. Cependant, on ne peut se limiter à l’interaction de ces 4 facteurs pour prétendre avoir considéré le Tout comme étant plus grand que la somme de ses parties; on doit aussi considérer l’environnement dans lequel le Tout évolue. Les signaux que cet environnement envoie et les forces qu’il fait subir au corps sont tout aussi importants que la routine d’alimentation, de récupération, d’hydratation et d’exercice qu’on lui impose. Vous n’avez probablement jamais considéré la gravité comme étant part des pré-requis d’une bonne santé, mais si cette dernière devait disparaître du jour au lendemain, vos systèmes musculo-squelettiques et cardiovasculaires en seraient les premiers informés! Et la gravité est loin d’être le seul signal environnemental qui a fait de vous l’Homo Sapiens Sapiens que vous êtes aujourd’hui!

Notre rencontre avec FP

J’ai découvert le Functional Patterns en 2016. Je l’ai découvert par pure nécessité: J’étais blessé, et personne, ni moi ni mes collègues ou les thérapeutes, n’avaient de solution conventionnelle issues du monde de l’entraînement ou de la réadaptation classique telle qu’on la connaît, pour m’aider. J’avais subi deux déchirures méniscales, coup sur coup, à trois mois d’intervalle, et je ne parvenais pas à faire progresser mon gain d’amplitude de flexion au genou, ni ma diminution de la douleur.  J’ai cherché pendant des mois, consulté chiro, physio, ostéo et acuponcteur, et j’ai passé à travers toutes les techniques de relâchement myofascial et d’exercices correctifs que je connaissais, pour ne pouvoir qu’accomplir des entraînements d’intensités modérées au terme d’une quarantaine de minutes d’échauffement préparatoire. Beaucoup d’efforts, pour peu de résultats.

Il a fallu que Facebook me propose 5 ou 6 fois une publicité de cette nouvelle méthode d’entraînement que j’avais brèvement vu passer dans le mois précédent, pour finalement cliquer et accéder à mon premier contact vidéo avec Naudi Aguilar, son fondateur. J’ignore si c’était le fruit d’une chance inouie, ou si c’était l’œuvre d’un ciblage publicitaire hautement raffiné, mais la vidéo en question traitait justement de cette douleur et de la limitation post-déchirure que je ressentais depuis des mois. 10 minutes de visionnement et un autre 10 minutes de relâchement myofascial et d’exercices correctifs plus tard, la douleur était partie.

Remarquez que je n’ai pas dit “presque partie”.

Entièrement disparue. Elle est revenue par la suite bien sûr; on ne règle pas un débalancement de tenségrité ou de posture avec deux exercices en une seule séance de 10 minutes. Cependant, cette séance de 10 minutes m’a permis de profiter d’un entraînement sans douleur, à intensité très respectable, pour la première fois en 6 mois. Il va sans dire qu’à compter de ce moment-là, Naudi Aguilar avait toute mon attention.

Naudi Aguilar, fondateur de Functional Patterns. Pour en apprendre davantage sur la méthode et sur leur formation en-ligne accessible à tous de 10 semaines, visitez www.functionalpatterns.com

 

Naudi Aguilar, fondateur de Functional Patterns. Pour en apprendre davantage sur la méthode et sur leur formation en-ligne accessible à tous de 10 semaines, visitez www.functionalpatterns.com

Functional Patterns est fondé entièrement sur la prémisse de la hiérarchie biomécanique selon laquelle nos mouvements primaires ancestraux, issus de l’évolution tant en terme de perfectionnement des gestes de nécessité qu’en termes d’adaptation musculo-squelettiques pour les supporter. Le système myofascial de l’être humain, comme pour tous les êtres vivants ayant passés le test de la sélection naturelle, a évolué pour la mobilité et la survie. Comme être bipède, sa musculature et son ossature ont évolués de concert pour lui permettre de faire 4 choses exceptionnellement bien : se tenir érigé, marcher, courir et lancer. La tenségrité et la transmission des forces à travers le système myofascial se sont adaptés sur 300 000 ans pour nous permettre de transitionner de la brachiation à la locomotion bipède érigée, d’abord pour la marche afin devenir ceuilleurs et s’approvisionner plus facilement, puis à la course pour la fuite nécessaire à la survie et la poursuite nécessaire à la chasse pour finalement développer le lancé comme principale  moyen de défense et de chasse.

J’avais brièvement commencé à explorer le concept de “chaînes myofasciales” à l’époque, à travers les travaux de Thomas Myers, suite à une formation appelé Fascial Stretch Therapy. Mais ce n’est qu’en découvrant Functional Patterns que l’implication des 13 chaînes en relation au mouvement, telles que décrites par Myers, ont pris tout leur sens d’un point de vue de l’Évolution Humaine. Lorsqu’elles sont examinées et comparées aux gestes de l’excellence sportive (pensons Usain Bolt, Barry Sanders…),  la répartition vectorielle de ces chaînes myofasciales supportent la prémisse de Functional Patterns.

Cette méthode nous a permis, à Marie-Clotilde et à moi, de comprendre les implications de l’études du Fascia, également appelé Interstitium, tant dans des ouvrages vulgarisés comme ceux de Thomas Myers que dans les lectures plus complexes de Carla Stecco et Jean-Claude Guimberteau. Elle nous a ouvert les yeux sur une perspective de la posture et de l’application des vecteurs de forces à laquelle nous n’avions jamais été exposés auparavant. Soudainement, nous pouvions voir les lignes de codes de la Matrice!

L’évolution humaine comme chef d’orchestre

Cette nouvelle vision biomécanique nous a également amené à considérer également une nouvelle perspective sur la physiologie de l’effort: de Naudi Aguilar les travaux du Dr. Jack Kruse sur l’Effet Photo-Électrique tel que décrit par Einstein et appliquée à la respiration cellulaire pour la production d’énergie. De Jack Kruse, nous avons pu découvrir une multitudes d’auteurs, chercheurs et intervenants comme Wim Hof, Terry Walhs, Gerald Pollack, Stephanie Seneff, Robert O’Becker et Dan Pardi pour ne nommer qu’eux, qui étaient passés sous notre radar toute notre carrière. Tous ces auteurs et chercheurs, sommités marginales dans leurs champs respectifs, présentent deux dénominateurs communs que vous retrouverez, ici sur le Blog et chez Origine en général: Leur vision de leur champ d’expertise en rapport au corps humain est Quantique plutôt que Newtonnienne, et le respect de l’Évolution Humaine est fermement ancré dans leur compréhension de la science sous un angle ou un autre, de l’Évènement K-T il y a plus ou moins 66 millions d’année à aujourd’hui, de la Mitochondrie au Système Myofascial entier. 

L'extinction K-T est une extinction de masse soudaine qui a emporté 75% de toute vie animale et végétale sur la planète, suite à l'écrasement d'un astéroïde dans le cratère qui compose aujourd'hui le Golfe du Mexique, il y a 66 millions d'années

 

L’extinction K-T est une extinction de masse soudaine qui a emporté 75% de toute vie animale et végétale sur la planète, suite à l’écrasement d’un astéroïde dans le cratère qui compose aujourd’hui le Golfe du Mexique, il y a 66 millions d’années

Nous dévorons leurs ouvrages, testons, expérimentons et rassemblons  les morceaux du puzzles que composent le Fascia et la Mitochondrie en relation avec la Physique Quantique et l’Anthropologie, en rapport avec nos champs d’intervention principaux au Studio: L’entraînement de réadaptation et de performance, et l’encadrement des habitudes de vies. Chaque fois que nous ouvrons une porte, nous en découvrons cinq. Au moment d’écrire ces lignes, Marie-Clo, moi-même, ainsi que toute l’équipe du Studio, sommes forcés de remettre en question presque tout ce que nous tenions pour certitude, et réalisons à peine l’ampleur de ce qui nous reste à explorer. Avec ce blog, nous vous invitons à découvrir avec chaque article, un peu plus de ce qui fait de Origine, la plaque tournante de l’entraînement et des habitudes de vie qui respectent l’évolution humaine, au Québec.cett